12h Etel le 5-6 septembre 2020

Cette année, nous descendons à Etel avec 5 équipes, une des équipes est un mélange entre une de chez nous et un membre du TSCE (Saint-Malo). Nous arrivons tous, et les appâts sont récupérés par nos équipes. Un peu de tubes, des blanches, des arénicoles, et bien sur les classiques sardines, maquereaux et encornet afin de chercher les plus beaux poissons.

En raison de la situation sanitaire, le tirage au sort est effectué par le club du Guidel. Avant même d’arriver nous connaissons donc nos places. Deux équipes sur le secteur A, Minh et Corentin à la place 37, et Arnaud et Nicolas à la place 41, sur l’aile. Les 3 autres équipes sur le B, Guillaume et Thierry (TSCE) place 43, Matthieu et Thomas place 67 et Antoine et Thomas en 81 à proximité de roches, ce qui laisse présager une bonne pêche.

Le secteur A est réputé pour être plus poissonneux que le B, cela étant dû au relief de la plage. Cette dernière est bien plus pentue, contrairement au secteur B, qui possède une faible hauteur d’eau à marée haute (inférieure à 3m). En s’installant sur le B, de nombreuses algues échouées laisse penser le pire, il y aura en effet des algues en suspension, ce qui a rendu la pêche compliquée en fonction des places. Nous avons 2heures pour nous installer, nous en profitons, grand soleil pas de vent, les tentes vont néanmoins être très appréciables, les nuits étant par habitude très fraîches !

Et c’est parti !!

Secteur A

Arnaud et Nicolas

Bonjour à tous, voici notre CR et pour tout vous dire , pour une première c’est pas si mal ! 😊 en effet Nicolas et moi même n’avions jamais concouru à cet open. Super bien organisé et une grande motivation comme d’habitude nous sommes habitués à pêcher ensemble donc les questions que l’on se posait n’en n’étaient pas vraiment puisqu’elles étaient en réalité des affirmations 😂 c’est ça qui fait les bons collectifs sur les plages. Nous partons donc de Caen vers 11H, après un bon trajet avec plusieurs haltes dont Decathlon où Arnaud perdra sa CB … le temps d’une courte frayeur et un bon burger nous voilà repartis pour aller chercher une commande d’hameçons, faute de délais respectés … à un point relais soigneusement choisi à Etel.

Nous retrouvons sur place l’équipe de Minh et Corentin, il est déjà 16H. Le temps de récupérer notre sac et nous regagnons notre emplacement. Nous étions bénis d’un super tirage au sort , le numéro 41 ,aile droite du secteur A , pas besoin d’être commissaire et personne à droite donc peinards quoi ! Apres s’être installé le cor résonne et c’est parti. Déjà les premières orphie de sortie sur notre G, nous rien pas une touche, on utilise des montages orphies, perles oranges bas de ligne 1,5m (couleur gagnante de la Turballe), nous décidons de changer de stratégie, on passe en 2 empiles de 2,5m avec perles imitation maquereaux , alors là c’est immédiatement payant on enchaînera sur 4 orphies et du chinchard .

La nuit tombe, Arnaud décroches une dorade au bord , et repasse en mode observation ( technique d’espionnage anglais😁) puis le premier congre chez nos voisins est sorti. Branle bas de combat on s’y mets immédiatement, on utilise le montage de Laureen Dudit (merci Laureen) vu sur un reportage Napa, ce montage c’est avéré très intéressants car petits et gros se piquaient dessus. Arnaud a plus de chance il pêche sur la droite de notre poste ce qui lui permet de prospecter un peu plus proche des cailloux et c’est payant, régulièrement sont remontés des fouets et surtout une très belle raie (2,8kg). La nuit fût active car au final une seule petite accalmie de 1 h pour ma part .

Vers 5h30 Nicolas décide de repasser à un montage avec perles flottantes. Le jour se lève, une orphie a notre gauche , Arnaud change également de montage il reste 45 min, on remontera comme des fous furieux des orphies et du chinchard qui complèteront notre feuille et nous faire classer 7ème de secteur pour une 13ème place honorable au général. C’est avec une très grande satisfaction que nous rentrons en Normandie , forts de cette expérience qui nous fait gagner en dextérité et assurance. Vivement l’année prochaine.

Résumé des prises :

Tacaud : 24, 23
Orphie : 78, 70, 65, 62, 62, 59, 58, 58, 54
Congre : 74, 74, 67, 67, 55, 54, 54, 51, 47
Chinchard : 35, 33, 32, 32, 31, 31, 31, 29, 26
Raie brunette : 2.8kg

Minh et Corentin

Minh et Corentin étaient à la place 37 sur le secteur A. Après une installation rapide, Corentin prospecte la zone qui se situe devant eux afin d’avoir une idée de la topographie du terrain. Deux cassures sont repérées ainsi que de la végétation mais cette dernière est vraiment loin.

Le coup de départ se profil. Les appâts sont en cours de préparation et seront eschés au dernier moment pour éviter de sécher (il faisait chaud en pleins soleil !).

Corentin et Minh décident de viser les poissons de surfaces.

Coup de sifflet ! C’est parti ! Corentin lance son montage, qui une seconde après avoir touché l’eau, enregistre une touche ! C’est piqué, première orphie de sortie ! Corentin change en quelques secondes son montage et relance… à nouveau poisson ! Et cela enchaine ! Des orphies et un beau maquereau de 43 cm viendront se faire prendre.

Pour Minh c’est plus compliqué, il enregistre peu de touches et les orphies ne se piquent pas toujours.

La nuit tombe. Les montages congres sont lancés par Minh qui décide de placer des sardines entières (sans tête et sans queue) alors que Corentin optera lui, plus tard, pour des filets de sardine. En effet, avant cela, Corentin tente de trouver une grosse dorade en envoyant au loin un simple trainard de 2m esché d’un long vers à tube. Quelques minutes plus tard c’est une touche hors du commun : la canne plie, l’écureuil vole et se fracasse sur le carbone de la canne, le moulinet chante. Corentin prend la canne en main mais c’est la douche froide directement :  le poisson ne s’est pas piqué et à relâché l’appât. Corentin sait que ce poisson aurait pu leur donner de nombreux points…mais il se reconcentre dans sa pêche ! il reste du temps. La nuit est vraiment bien tombée, il rejoint Minh aux montages congre.

Quelques minutes plus tard, Corentin enregistre une touche à retour. Prise en main, contact avec le poisson, sortie de l’eau de celui-ci en règle : c’est une belle dorade grise de 34 cm ! Corentin relance. Quelques minutes plus tard, une deuxième dorade grise de 34 cm rejoint le tableau des prises.

Le temps passe, les touches se sont calmées. C’est au tour de Minh d’enregistrer des touches de congres. Il en sort un premier de 78cm, puis un second de 102cm. Ce dernier fait réellement plaisir et remonte le moral de l’équipe ! Corentin sort alors un congre de 82 cm. Puis accalmie dans les touches de congres. Minh préfère attendre. Corentin préfère chercher autre chose. Passage aux vers : tubes et arénicoles. Les lancés sont appuyés, Corentin cherche à atteindre la verdure détectée lors de la prospection d’avant concours. En quelques minutes, des poissons de petites tailles rejoignent le tableau : tacaud (20,23,22), bar (26), dorade grise (23).

Corentin décide de revenir au congre. Minh enregistre une touche et sort à son tour une dorade grise de 34cm. Puis un congre de 70 cm.

Corentin enregistre une belle touche alors que la canne de Minh bougeait également. Il prend contact et ramène le poisson. Un congre de 80 cm environs apparait dans la dernière vague mais les fils sont croisés avec Minh. Le poisson se décroche sous ses yeux. Quel dommage ! Minh qui lui ramène son fils, détendu puisque Corentin l’avait ramené, et se prend une cartouche monumentale au moment de prendre contact. Un énorme congre apparait devant eux ! A vu d’œil, il devait faire les 1,30m minimum. Le frein serré à bloc, le congre a explosé le fil d’un coup de tête surpuissant. Ca ne pardonne pas !

C’est le pompon pour l’équipe. Corentin à les deux genoux à terre. Difficile de trouver la motivation après tel scénario.

Le jour arrive. Corentin et Minh repasse aux poissons de surface. Corentin trouve une première orphie. Minh trouve un chinchard et indique la distance. Corentin en sort alors lui aussi. Ils termineront tous les deux par quelques orphies supplémentaires bien sans mal.

C’est fini, direction les résultats. Une 9ème place de secteur pour une 17ème place au général. Un meilleur classement s’est envolé à cause de nos nombreuses pertes de poissons durant le concours.

Résumé des prises :

Bar : 26
Tacaud : 23, 22, 20
Dorade grise : 34, 34, 34, 23
Congre : 102, 82, 78, 70
Maquereau : 43
Orphie : 61, 57, 54, 54, 52, 50, 50
Chinchard : 34, 34, 33

Secteur B

Sur le secteur B, le départ est compliqué, malgré un départ à PM, les poissons de surface sont peu présents, Guillaume sort une orphie, mais ça s’arrête là. Quelques chinchards sortent rapidement de l’eau, mais il faudra attendre avant d’en piquer. Vers minuit, Matthieu en piquera deux coup sur coup, 39 et 32cm ainsi que la colonie de petit tacauds (-20cm). Pour Antoine et Thomas, pas un seul poisson jusqu’à minuit, la fin du baissant est néanmoins plus poissonneuse pour eux.

Première belle touche vers minuit, on comprend rapidement que c’est un congre, un premier poisson sorti (Qui se décroche sur la plage, c’était moins une!!) qui nous redonne le sourire et beaucoup d’espoir. 45cm, c’est petit mais on prend. Une 2ème touche s’enchaîne, ça semble plus gros mais cette fois-ci, moins de réussite et le poisson se décroche a une 15aine de mètres de la plage…

Ça arrive… On relance. Thomas voit une touche sur la 2ème canne, je peux voir les coups de tête dans le scion, on sait tout de suite que c’est plus gros, 65cm. 3 touches en 30min, on a le sourire et on enchaîne. 1h calme, puis une énorme touche sur la canne de gauche, je cours je ferre. C’est lourd ! ça prend la plage en travers vers la droite, c’est forcement bon signe, je sens bien le fish… Et patatra, décroché… 2 de suite sur les 2 plus beaux poissons, ça fait mal au moral. Heureusement Thomas refait un congre 5min après mais la déception reste présente. 64cm.

Vers 2h du matin, les touches se sont calmées, il faudra attendre 6h pour voir le retour des poissons de surface. Guillaume touchera rapidement une orphie vers 6h30. Thomas y retourne et une orphie est touchée vers 7h. Pour Antoine et Thomas, ils auront pliés à cause des algues rendant la pêche compliquée. En effet, l’absence d’activité cumulé au froid a rendu l’attente compliquée.

Résultats

8h c’est fini, nous partons au petit déjeuner ! Et il faudra attendre 13h pour avoir les résultats. Quelques membres partent se reposer, la nuit a été longue, et l’attente l’est tout autant. Et il faut également penser que nous avons prêt de 3h30 de route derrière !!

Les résultats ont lieu, Nicolas et Arnaud finisse 13e, soit une 7e place de secteur, très bon résultat. Puis vient le tour de Corentin et Minh qui finissent à la 17e place donc une 9e de secteur. Antoine et Thomas font 26e, pour une première c’est top !! Puis Guillaume et Thierry 32e. Et enfin Matthieu et Thomas à la 40e place. Tous nos membres sont dans la première moitié !

Le moindre poisson en plus sur le secteur B permettait un gain considérable de place. En effet, avec 500 grammes en plus le classement est différent.
Nous rentrons tous, nous reviendrons l’an prochain en espérant une meilleure édition pour nos membres.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire