Choix d’un spot

Mieux comprendre un secteur de pêche

Un des principaux facteurs qui peut faire qu’une sortie est réussie est le choix du spot de pêche. Ce dernier influence grandement la possibilité de trouver du poisson plus ou moins gros mais aussi les différentes espèces présentes.

Les zones les plus intéressantes sont proche des endroits où se trouvent la nourriture. Cette dernière est bien souvent dans des roches (crabes, petit poisson, crevette), à proximité de parcs conchylicole, ou sur les plages de sable comme les arénicoles que l’on repère à leur siphon et à leur « crotte ». Ces différents paramètres annoncent déjà la présence de proie et donc la possibilité d’y trouver des prédateurs. Ces différents paramètres donnent une première idée d’où trouver du poisson. Les zones d’estuaires sont également de très bons secteurs de part la nourriture qui y est abondante. Ces différentes informations peuvent donc permettre de cibler certains secteurs. Sur les côtes de Normandie ou les secteurs ne manquent pas, il faut les essayer et voir ce que vous en pensez, mais aussi voire où les autres pêcheurs pêchent.

Après cette petite liste de comment reconnaitre un bon secteur, il faut aussi avoir une bonne lecture de la plage. En effet, bien que le secteur soit poissonneux, il faut mettre toutes les chances de son côté et se situer sur le passage du poisson ! Dans l’idéal, sur une plage inconnue, il faudrait arriver à Basse Mer afin de repérer la plage et savoir où pêcher. Si vous arrivez en retard la morphologie des vagues pourra vous aider ! Attention les plages changent régulièrement et encore plus avec les coups de vents !

Nous pouvons voir le cassant des vagues qui indique un haut fond, inutile de lancer dessus, le poisson n’y passe que rarement. Il faut essayé de mettre 20m derrière ou 10m devant. Dans ce cas, l’arrière du banc de sable est à +160m, il est donc plus aisé de mettre un plomb devant.

Cet endroit est le même que l’autre, le premier banc de sable se situe à quelques mètres (60mètres) alors que le second est à plus de 120mètres. L’idéal serait ici de lancer sur l’étoile. Entre deux bancs de sable avant l’élargissement, un lieu de passage obligé pour le poisson.


Cas typique de nos plage assez lisse. Il faut donc trouver les moindres dépressions qui peuvent nous indiquer par où arrivera le poisson. Entouré en bleu, la partie par laquelle la mer va monter, les cannes devront se situer à proximité de cette arrivée afin d’être sur le chemin des poissons. La ligne rouge représente une petite dépression présente entre le banc de sable de milieu de plage et le haut de plage, la grande majorité des poissons y passera. A marée haute, cette dépression sera à prêt de 80m du haut de plage (Coeff70), il sera donc compliqué d’attendre la seconde dépression à pleine mer – elle pourra néanmoins être visé en marée montante à reculer. Elle se trouve a plus de 160mètres du haut de plage ce qui la rend difficilement atteignable !


Ici une baïne de la côte landaise. On voit bien le platin où cassent les vagues, il faut soit essayer de pêcher derrière où pêcher dedans où se trouvent les baigneurs. La photo est à BM, il y a près de 3mètres d’eau en plus à pleine mer ! Les plus gros poissons auront néanmoins tendance à se trouver derrière bien que certains puissent rentrer devant.

En espérant vous avoir aidé pour la lecture de vos postes de pêche, et que cela vous permettre de trouver plus aisément le poisson.

A bientôt