Début août 2020

Il fait beau, peu de vent, mer pleine vers 22h20 les conditions sont bonnes pour tenter un coup du soir au dessus des parcs à Asnelles. En fin d’après midi je vais donc chercher des grosses arénicoles et quelques couteaux. Puis après un pique nique direction le spot pour 19h. La mer est encore loin j’en profite donc pour faire plusieurs lancers afin de tendre une bobines nouvellement remplie en 22 centièmes.

Et là malgré une plage relativement propre je me rend compte que la montante ramène beaucoup d’algues. Bon tant pis je suis installé. J’attends patiemment que le trou devant moi a 70 mètres que je compte pêcher se remplisse puis je tente une première canne. Forcément elle se charge en algues mais sur le traînard un petit flet de 25 cm, la bredouille est sauvée.

C’est parti !!

Les lancers suivant donneront la même chose : salade et quelques petits bars. Vers 21h les algues se calment mais le courant reste fort. Je quitte les sporteen 150 gr pour des portugais 170 gr. Avec le jour qui se couche les barsets deviennes plus jolis. La plupart dépassant les 30 cm avec de jolies touches donc certaines à revenir. Mais je ne pêche qu’à une canne, je remet la seconde en état en enlevant mes algues et remettant des appâts puis j’alterne. Pas le temps de se poser longtemps les barsets ne laissent guère de répit. Vers 21h 30 je lance la canne préparée juste avant de remonter la première.

Une touche de l’enfer fais basculer la canne et le trépied dans l’eau ! Je pose la première sans tendre la ligne dans les enrochements derrière moi oui me dépêche de la saisir et de ferrer. Il y a bien de jolis coup de tête au bout mais j’y vais doucement tout en remontant mon trépied, y remettre la seconde canne et la tendre un minimum. Le combat est sympa et maintenant je suis à 100 % concentré. Le poisson est bien piqué sur le bord et viens s’échouer sans soucis. Super content le premier maillé de l’année avec 48 cm. C’est pas un monstre mais le plaisir est là ! Je remonte la canne en haut des enrochements et je redescend vers la seconde dont le fil est totalement détendu. Prise de contact et rebelote son frère jumeau de 49 cm arrive à mes pieds. Mes deux bars maillés pêchés je décide de remballer.

Quel plaisir de refaire enfin du poisson potable. Sur cette soirée je ferai deux flets, 15 barsets dont plusieurs doublets et deux bar maillés. Pour la canne partie à l’eau j’avais bien desserrer le frein mais pas assez pour un départ aussi puissant mais heureusement pas de pertes à déclarer ni poisson ni matériel.

Matthieu B.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire