Le choix des couleurs

Le choix des couleurs de perles.

Comment choisir la couleur de ses perles en fonction des poissons et de l’environnement ?

Lorsque vous débutez, il est difficile de faire un choix avec toutes les perles présentes sur le marché et vous aurez du mal à faire votre choix, en fonction du type de poisson que vous recherchez. Regardons comment choisir la couleur de manière fiable et efficace.

Mais avant de s’attarder plus en détail dans le choix de la couleur de vos perles, il faut déjà savoir comment est-ce que les poissons perçoivent les couleurs. D’après plusieurs études menées, les scientifiques en ont conclu que les poissons distinguent les couleurs tout comme nous. A la différence qu’ils la perçoivent avec une qualité un peu moins poussée, car la forme de leur cristallin, leur procure une vision assez floue à grande distance et qui deviendrait bien plus nette à courte distance.

Il faut aussi prendre en compte, la clarté de l’eau et le moment de la journée (matin, midi, soir) et même le temps (nuageux, ensoleillé etc.).

Les règles de base pour savoir comment choisir la couleur de ses perles :

Le choix de la couleur va varier en fonction des conditions. Lorsque que vous optez pour une couleur, votre sélection sera un mélange, entre la visibilité et l’agressivité du poisson et bien d’autres variables.

Savoir comment choisir la couleur à un rôle encore plus utile quand la visibilité est bonne et que le poisson peu bien voir les perles.
Il y a la plupart du temps une couleur qui fonctionne mieux que les autres.

C’est pour cela que, sans nécessairement avoir tous les coloris imaginables, vous devez tout de même avoir un minimum d’option à proposer à vos adversaires, et qui auront des objectifs bien différents.

En général plus l’eau est nette et plus la luminosité est présente, plus le coloris devra être discret et naturel, et même imitatif : nacré, vert, translucide, marron ou kaki, orange, blanc, avec des reflets ou effets métallique argent ou or, voir cuivré. Le plus souvent en perle cristal .

Au contraire plus l’eau est sombre et la clarté faible (soir, temps pluvieux) et plus le coloris devra se voir :  blanc, jaune fluo, orange, etc). Evidemment cette règle comme toute les règles connaissent des exceptions, mais c’est déjà une bonne ligne directrice dans votre choix. (Voir photo groupe 2)

Si les eaux sont troubles par exemple par temps orageux ou mer agitée, on peut observer que les coloris particulièrement sombres donnent une meilleure visibilité, comme le noir, le rouge et le violet par exemple.

Pour la pêche de nuit, l’ajout de perles phosphorescente est un plus.

Autre élément à prendre en considération, le degré d’agressivité du poisson. Lorsqu’il est en activité et qu’il mort, un coloris très visible ne le restreint pas, et ce, même en eau claire et augmente la détection.

Bien que l’on trouve des perles spécifiques pour la pêche en surfcasting, il est possible de monter des perles de loisirs créatifs pour la réalisation de colliers ou bracelets à moindre coût.