Le lancer sud africain 2/2

Article provenant de l’ancien site pecheaubar.com

Dans la première partie de notre leçon nous avons introduit les règles de base qu’il faut appréhender avant de commencer. Cette deuxième partie vous indiquera les défauts à éviter et vous donne toute la géométrie de cette gestuelle extrêmement performante.

Comment se positionne le lanceur.

‹‹‹ La ligne jaune symbolise la parrallèle de la plage. Le poids du lanceur repose sur la jambe d’appui. Le placement initial des pieds conditionne tout le confort de la rotation qui va suivre.

Dans un premier temps, le lanceur doit se placer de façon à aménager sa rotation. Durant la rotation, nous rencontrerons un basculement du poids du corps du pied d’appui au pied de réception. Pour un droitier, le poids du corps passera de la jambe droite à la jambe gauche. Pour tenir compte de la rotation, il faut considérer que celle-ci sera d’environ 90° au plus, le buste effectuant cette rotation. Les jambes doivent donc accompagner le buste. Le conseil que je donne généralement est de ne pas placer le bassin à plus de 45° du bord de la plage. Cela permet d’éviter les torsions  douloureuses et améliore considérablement la gestion de la puissance du dos. Placez donc vos pieds comme indiqué sur l’illustration. Une fois les pieds placés, effectuez une rotation du buste de 45° (par rapport au bassin). Au final, le buste aura effectué une rotation de 90° et le bassin de 45°. Il reste maintenant à mettre la canne, les bras et la tête en place.

‹‹‹ Notre ami virtuel montre ci-contre la position naturelle du lanceur en Sud Af’. Notez l’ensemble des éléments cités tout au long de cette leçon.

La canne : la canne se positionne conjointement au plomb. Commencez par placer ce dernier derrière vous. La ligne qui sort de la canne doit toujours être sur un axe parallèle à la plage. Posez donc le plomb derrière vous, aussi loin que vous pouvez en respectant l’axe horizontal précisé ci-dessus. Ramenez ensuite la canne vers la mer, dans un mouvement de rotation, jusqu’à placer votre buste comme convenu. Votre canne doit avoir l’angle défini sur la première illustration du haut. Il vous reste ensuite à incliner la canne. Cette étape est capitale car elle vous permettra de faire monter le plomb très haut. En effet, si la pointe de la canne est trop éloignée du sol, le plomb, durant la rotation, va prendre une courbe écrasée et n’aura pas une bonne courbe ascendante. Veillez donc à placer la pointe de la canne vers le bas et le talon bien en haut. Arrive maintenant le placement des bras.

Les bras : les bras sont importants car ils sont le seul lien entre votre corps et la canne. Ils encaissent toute la puissance de la canne et contrôlent cette dernière tout au long de la gestuelle. Respectez donc les règles qui suivent sans jamais vous en détourner :

Les bras doivent être tendu devant vous, les coudes très légèrement fléchis. Durant le lancer, vos bras ne doivent jamais fléchir. Si c’est le cas, ils absorbent l’énergie et pénalisent l’acquisition de puissance de la canne. Sue cette image, le lanceur a le bras droit fléchit et la canne et bien trop haute. Dans cette position, toute la puissance de la canne va immédiatement descendre dans les bras et écraser le lanceur, le poussant à la faute.

Les mains doivent serrer la canne au maximum, si vous n’agissez pas ainsi vous ne pourrez pas contrôler la puissance de celle-ci. Il est important de serrer le talon aussi fermement que possible durant TOUT le lancer. On voit ci-contre que la canne est bien maintenue et que la pression est contrôlée. Les bras restent tendus, le talon de la canne peut donc plier correctement.

Les bras doivent être pratiquement à l’équerre par rapport au buste. Si les bras sont trop ouverts, les muscles de l’épaule n’auront pas la force de maintenir la pression sur la canne. Les bras doivent être devant vous avec un angle de plus ou moins 90° formé par les bras et la poitrine). Notre lanceuse adepte une très mauvaise position. Seul le bras droit est tendu mais dans le prolongement des épaules. Le bras gauche est fléchit et de plus, la tête est retournée. Il est impossible dans cette position de maintenir la pression de la canne. Cette dernière pousse le bras droit à s’ouvrir et toute la puissance corporelle reste inexploitée.

‹‹‹Notez que le regard est porté vraiment au dessus du buste. La perfection d’un lancer Sud Af’ est directement issue de la façon dont le lanceur sait être à l’écoute de son corps. Un bon lancer est toujours naturel et non contraignant.

La tête : une fois tout le reste du corps positionné, il reste à placer la tête et le regard. En fait, le regard détermine la direction de votre lancer. La direction définit à la fois la hauteur du plomb et la direction en mer. Avant de lancer vous devez regarder précisément où vous souhaitez lancer puis hausser le regard très haut dans le ciel. J’insiste sur la hauteur du regard ! Il ne faut pas se contenter de regarder l’horizon car à l’échelle de la mer, si vous regardez juste au-dessus de l’horizon, vous regardez EN BAS… Il vous faut lever la tête et regarder pratiquement au-dessus de vous pour estimer regarder en haut. De cette façon, vos bras monteront naturellement au dessus des épaules et votre canne propulsera le plomb avec un maximum de hauteur.

En conclusion

Le placement corporel des lancers modernes est, comme tous les autres sports, une étape capitale dans la réussite. Le lancer Sud-africain est un lancer puissant qui se résume à propulser très haut un plomb qui part très vite. Cette hauteur est naturellement donnée par un plomb qui est posé au sol mais encore faut-il ne pas perturber sa trajectoire avec une canne qui « passe mal » dans la gestuelle. La vitesse est donnée à la fois par le lanceur mais également par la canne qui « claque » le plomb. Le cumul de tous ces éléments permettent d’atteindre des distances aujourd’hui nécessaires dans de nombreux cas. J’espère que ces quelques conseils vous ont permis de vous faire une idée plus précise du démarrage de ce lancer car le mois prochain nous enchaîneront sur la deuxième phase du lancer : l’acquisition de puissance.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire