Choix du fil pour le moulinet

Bien choisir son nylon

C’est bien souvent la première question que l’on se pose quand on achète un moulinet. Direction le magasin et là, c’est le moment ou ça se complique avec le choix des marques et des sections et résistances. Pour une même section, on trouve des résistances différentes.

Information

Il faut savoir que les infos sur les emballages sont souvent exagérées. Une homologation existe mais il semble qu’elle soit partie aux oubliettes après quelques années. Vous pouvez lire un article sur le sujet ici : https://www.opalesurfcasting.net/les-bonnes-affaires/votre-avis-sur-le-materiel/l-eftta-met-en-place-un-label-pour-la-certification-des-nylons.html ou sur le site officiel : https://www.eftta.co.uk/line-charter/ .

Nous n’allons pas entrer dans les détails, mais en gros chaque marque à son procédé de fabrication, ce qui influe sur le rapport section/résistance. Mais si le logo EFTTA est apposé sur une bobine, c’est que la résistance indiquée est exacte à +/- 2%.

Revenons à notre question de base

Il faut savoir que le nylon vieilli mal à cause des uv du soleil et du sel, il convient donc de rincer les bobines à l’eau claire fréquemment.

Idéalement il vous faut entre 250 et 300 mètres de fil.

Avant toutes choses, il faut se poser quelques questions.

  • Pour une pêche régulière ou occasionnelle (fil de qualité plus cher ou petit budget)
  • Depuis un plage de sable ou avec rochers (résistance à l’abrasion)
  • Par mer calme ou agitée (section de fil différente)
  • Pêche à moyenne ou grande distance (section de fil différente)
  • Moulinet avec une ou deux bobines (contenance de la bobine)
  • La couleur du fil

Détaillons ses questions :

Si vous pêcher peut souvent (vacances par exemple) un fil entré de gamme peut suffire si bien rincer et entreposé à l’abris de la lumière qui il n’est pas utilisé.

L’abrasion du fil sur le sol est parfois un problème avec un risque de casse. Certains fils sont un peu plus résistants à l’abrasion.

En fonction de l’état de la mer la section du fil peut faire la différence, même si un 35/100 passe partout. Par mer agitée on préférera un fil entre 35 et 40/100, et par beau temps un fil entre 25 et 30/100.

Pour gagner en distance, pas de miracle. Entrainement au lancé pour maitriser le geste. Il n’est pas évident d’apprendre à bien lancé seul sans une personne pour rectifier le geste. Nous n’avons pas tous forcément le même geste ni le même lancé, mais la gestuelle est importante au début. Par la suite quand le geste est plus sûr, on peut passer sur des fils plus fins, ce qui permet de gagner encore plus en distance.

Point important, si vous avez deux bobines. Soit elles sont identiques donc même contenance soit de taille de remplissage différente. Dans les deux cas, il vaut mieux utiliser des sections de fil différente sur chacune des bobines, tout en veillant à mettre entre 250 t 300 mètres de fil. ( voir nos articles sur CALCUL DE LA CAPACITÉ DE LA BOBINE D’UN MOULINET et REMPLISSAGE DE NOS BOBINES ) .

La couleur de fil du moulinet n’a pas vraiment d’influence pour la pêche. Par contre, remplir son moulinet avec un fluorocarbone n’a pas d’intérêt.

Fil plus fin oui mais !

Plus nous allons descendre en section de fil et plus sa résistance devient faible. Pour cela l’utilisation d’un fil d’arraché devient nécessaire.

Mais c’est quoi un fil d’arraché ?

C’est un fil de 10 mètres capable de résister à la puissance du lancé avec le plomb. Ce dernier doit avoir plusieurs spires enroulées sur la bobine. Il en existe deux sortes. Le premier est un fil basique de grosse section (45/100). Le second est un arraché conique ou queue de rat. Ce fil part d’un diamètre le plus proche possible de celle du fil de la bobine pour finir sur une section allant de 50 à 70/100. Voir l’article sur les nœuds . Sont gros avantage c’est d’avoir un nœud plus fin pour mieux passer dans les anneaux et ne pas freiner le fil.

Casse du fil !

Idée reçue : Contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas parce que le fil et fin que l’on risque de casser sur un beau poisson. Il faut savoir que la résistance est calculée sur un mètre de fil et que plus vous avez de fil sorti, plus la masse (poids) est répartie sur la longueur du fil. Bien évidemment il y a des limites comme le fait d’accrocher au fond ou sur des amas d’algues importants. D’où aussi l’utilité de l’arraché sur les derniers tours de moulinet pour sortir le poisson de l’eau.

Dernier point sur le choix d’un nylon, c’est sa mémoire de forme et de vriller au frottement. Pour cela, il suffit de passer un bout de fil entre les ongles en tirant fortement et voir s’il fait des boucles.

Enfin, finir, quelques choix de l’équipe :

Si pour une utilisation occasionnelle les fil décathlon feront largement l’affaire. Pour une utilisation régulière, le yuki Kenta et le Colmic Former sont de très bon fil, même si les sections annoncées sont souvent inférieures à la réalité.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page. Merci de nous contacter si vous désirez le faire.