12h de Noirmoutier

Mi juillet, le club du turbot montois fête ses 30 ans et organise un open sur la plage de Barbâtre (Noirmoutier). Deux équipes, s’y rendent, la première est composée de Matthieu et d’Arnaud, alors que la seconde est composée de Thomas qui fera équipe avec Christophe (Le Havre). Pour Christophe ça sera son premier 12h, il est davantage habitué à des concours un peu plus court dans le Nord.

Départ samedi matin assez tôt, en effet, encore un départ en vacances, on prévoit donc une petite marge afin de ne pas arriver en retard !! Après quelques ralentissements nos équipes arrivent à Noirmoutier. Il fait très chaud (28°C, pas un nuage et pas de vent). Nous récupérons nos appâts, et allons sur nos places. Chaque équipe possède 40mètres pour positionner les deux cannes ! Quelques algues sont échouées sur le sable. De nombreux baigneurs sont encore présents permettent de nous renseigner sur la position des trous qu’il faudra viser à pleine mer et durant la nuit.

C’est parti !

Nous sortons les montages adéquat pour le début de concours de jour. On nous avait vendu des mulets et des bars. Effectivement, les mulets mouchent juste derrière la bande d’algues. Impossible de piquer le moindre mulet, les appâts reviennent intacts. Nous cherchons donc les bars afin de faire un poisson de jour, mais impossible d’en trouver. Quelques petits bars sont sortis à droite à gauche mais rien de folichon. Christophe nous sauve du capot vers 21h, un merlan de 7cm fait au loin … Bon, ce n’est pas fameux mais ça sauve les meubles en ce début de concours.

Il continue de mettre une canne au loin, monter pour le congre, un bon 4/0 sur un 60/00 avec un filet de sardine. Puis petite touche timide vers 22h, on se demande si le premier congre est là. Un tacot de 21 aura succombé à un filet de sardine. 10 minutes plus tard, une seconde touche, encore un tacot, 22cm cette fois ci.

Objectif congres !!!

Il fait de plus en plus sombre, nous passons les deux cannes au congre. Nous diminuons la taille des hameçons après avoir appris qu’un congre de 55 avait été sorti. Du 2/0 partout afin d’éviter de rater trop de poissons. A mon tour d’essayer de faire le premier poisson. Christophe me prévient que j’ai une touche, et effectivement, le scion est cintré. Un combat comme il faut, et se sera notre premier congre, 120 cm !! Puis nous enchaînerons les touches manquées, ils se décrochent en revenant au bord ou lors des combats. Pour Christophe s’est pendu et le frein part. 30-40mètres ensuite, il se décroche, je ferais la même chose. Après presque 20 manqués, une canne se cintre de nouveau, en douceur et rebelotte, 121 cm cette fois ci !! Nous perdons ensuite les congres de vu. Impossible d’avoir la moindre touche pendant presque 1h30. D’un coup nous retombons dessus à 30/40mètres du bord dans une dépression que nous avions repérée. Néanmoins, ils lâchent très vite, près de 4 manqués en 15 minutes. Un appel auprès d’un ami et Christophe me donne la solution, deux autres viendront compléter la feuille. Il est 5h30 le jour pointe, les congres sont partis, et un dernier tacot sort de l’eau.
Le matin quelques sternes en chasse mais pas la moindre orphie, ni maquereau, ni bars.

Résultat

On estime à presque 10kg nos prises. Quelques très belles pièces ont été pêchées ( 166 140+ 130 …). On attend les résultats avec impatience malgré la fatigue. Nous finissions 5ème avec 10.2kg !! Pour une plage que nous ne connaissions pas, nous sommes plutôt très content !! Le tout avec des appâts toujours bien frais ! Sûrement un élément déterminant afin d’intéresser ces charognards !
Notre seconde équipe finira 34ème après avoir eu des soucis avec les algues et les cordes des filets/casiers posés non loin du bord.
Merci au club du turbot montois pour l’organisation finement menée !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page. Merci de nous contacter si vous désirez le faire.