Vacances Arcachon – Fin septembre

Après les championnats de France, je prends tout d’abord la direction de la Côte Sauvage. Direction le phare de la Coubre. La pêche commence sur la fin baissant. A la pelouse, les petits mouchetés répondent présent en masse. Pendant 4 heures ça sera une pêche de petits poissons, pêche que j’aurais bien aimé retrouver lors des CdF. La mer commence à pousser et atteindre juste derrière le trou s’avère alors impossible et le courant important rend la pêche compliquée dans la dépression. C’est néanmoins un magnifique endroit !!

Plus tard dans la soirée direction le sud de la pointe espagnole. Quand on ne connaît pas, se positionner en pleine nuit à Pm n’est pas facile. Une unique tape, je plierais afin d’aller me reposer et croiserais de nombreux sangliers sur le parking et sur la route.
Petit passage par Cestas afin de récupérer de nouveaux produits à tester (Symbios pour 2022). Puis direction le bassin !

Première sortie !

Vu le moment de la marée (marée montante) je cherche un endroit où il est possible de pêcher dans le bassin (avec 2m de houle l’océan semble un peu corsé). Installation de la première canne, avec un morceau de chipiron et de la demie dure. Dix minutes passent, le scion reste en tension. Il y a du poids, c’est lourd et ça part un peu en travers. Impossible de savoir ce que c’est. Arrivé au bord, une jolie brunette de 5kg+. Tentative de photos, mais manque d’habitude avec cette espèce (je suis d’habitude habitué aux douces, bouclées et mêlées). Des épines garnissent ses joues et plusieurs doigts sont entamés. Une relâche rapide, un rapide soin, et c’est reparti ! Une dizaine de grisets seront sortis, mais rien de bien gros (15-20cm). Minuit, je rentre, les touches s’étant bien calmées !

Seconde sortie !

Pour cette seconde journée, toujours trop de houle à l’extérieur. Je me rends au Petit Nice à l’endroit que l’on m’a indiqué. Niveau appâts, rien de compliqué ! Chipirons, sardine et des dures (il faut bien finir les appâts des CdF) seront de la partie ! C’est un spot particulier du fait des nombreuses plaques d’alios qui garnissent le fond, mais aussi de la falaise de sable sous l’eau. Falaise ou si l’angle n’est pas assez important, le fil vient se coincer. Les premiers lancers ne donneront rien. A peine lancer une canne cintre, je remonte et combats le poisson qui opposait un peu de résistance puis un gros stop, impossible de continuer à remonter, je suis bloqué. Un chasseur sous-marin passant par là me décroche mon nylon et m’explique que mon fil c’était coincé dans le sable. Le fil ayant été coincé assez longtemps, cette première touche est ratée!

Toujours motivé, je continue et sors les premiers grisets rien de bien gros encore une fois !! 15-25cm pour la majorité. Grisets qui dépiautent les appâts à peine dans l’eau !
En relançant, une belle tête de chipiron, impossible de tendre la canne. Le courant n’est qu’au début de la renverse. On passe la falaise de sable, on passe les plaques d’alios. Un griset apparaît sur la première empile et derrière une jolie maigrette de 3/4kg. Je m’aide de la vague pour la mettre au sec, mais celle-ci cassera à 20cm du bord et repartira. Dépité de perdre ce poisson que je recherche depuis 2ans lors de mes vacances. De nombreux grisets seront sortis. Plus d’arrachés, quasi plus de plomb, et plus de chipirons, je rentre.
Au final, la prochaine fois je prendrais une tresse ou un gros nylon afin de mieux passer cette falaise de sable !!

Dernière sortie

Au vu de la météo et du vent, pour cette dernière sortie, je reste dans le bassin. Il ne reste plus beaucoup d’appâts. De nombreuses dures, mais quasi plus de demi-dures. Même spot que le premier soir, mais en milieu de matinée. Très peu d’appâts avec un temps presque Normand oscillant entre pluie et soleil ! Trois touches sur cette matinée. Grise de 30 et de 35, et pour la troisième, elle partira derrière un corps mort, ce qui se soldera par une casse. Plus de demis-dures, donc plus de touches, il est l’heure de partir en milieu d’après midi !

Des vacances avec du grisets et quelques beaux poissons d’aperçus. La prochaine fois, il faudra juste éviter de perdre trop de poissons, surtout si près du bord !!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page. Merci de nous contacter si vous désirez le faire.