Sortie Omaha – 14/07

Au lendemain d’une session dans le Cotentin, qui m’a un peu laissé sur ma faim malgré la beauté du lieu et les conditions au top, je décide de ressortir les cannes sur les plages du Bessin, histoire de profiter au maximum de ce long week-end du 14 juillet et des appâts restants.

Dès mon arrivée sur place, je constate que la mer est belle. Un léger vent de mer permet d’agiter légèrement la bordure.

Installation rapide

Il ne faut pas trainer car vu les coefficients élevés, ça monte vite ! La dernière bâche se met en eau à une vitesse folle pendant que je termine ma mise en place. Deux cannes sont sorties, montages deux empiles (50 et 60 cm). J’en mets une au bord dans la bâche, et une au loin derrière le banc de sable.

Un début mitigé

Durant la fin du montant j’enregistre quelques touches timides. Sans suites. L’étale haute ne donnera rien.

J’attends alors la renverse avec impatience, car je sais que ça peut partir très vite …

Coup sur coup !

Le calme relatif de la pleine mer m’a fait changé de montage pour des empiles plus longues, en position trainard, histoire de bien reposer sur le fond et de gagner en discrétion.

La mer commence à se retirer. Je peux enfin avancer un peu sur le sable encore humide. Je lance mes trainards, eschés d’une belle arénicole, le plus loin possible derrière le banc de sable.

Rapidement, une première touche digne de ce nom, avec une belle détente de la bannière ! La prise de contact annonce la couleur : c’est pas vilain au bout ! En effet, c’est un bar de 50.

Il sera suivi quelques minutes plus tard par son petit frère (49) en répétant le même scénario.

La suite du baissant sera riche en touches à revenir, avec un bonne douzaine de bars de piqués, mais pas d’autres poissons maillés en perspective malgré mon insistance.

Il se fait tard et le banc de sable émerge. Je décide donc de plier.

Xavier

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page. Merci de nous contacter si vous désirez le faire.