Bretagne début juillet 2020

Après plusieurs sorties peu fructueuses en Bretagne où les daurades (aussi bien grises que royales) nous avaient boudées. Je tente une énième fois en espérant avoir un peu plus de résultats. Ce spot semble prometteur, après une première sortie à la mi juin peu concluante (1 royale et 1 petit griset), une seconde début juillet avec une belle casse dans les algues vertes.

Première session

Nous arrivons sur le baissant, les appâts sont déjà faits, heureusement car sur ce secteur à part manger du cailloux c’est compliqué !! Les arénicoles n’ont pas tournées, elles vont donc pouvoir être complètement utile. Sur les premiers lancers, le jus va rendre la chose compliquée, une seule canne à l’eau. Le vent n’aide pas à détecter les touches, mais bien concentré, ces dernières sont perceptibles. Petit ferrage et c’est un premier poisson. Un griset d’à peine 10cm, ça explique pourquoi les appâts sont dépouillés !!

On relance et on cherche des poissons d’une taille supérieure, c’est au tour de quelques grisets de 20-25 de sortir de l’eau, mais tout ce beau monde repart illico dans l’eau, bien que la maille soit dépassée, une suivante sort de l’eau, 28 et engamée elle est donc prélevée. Juste avant la renverse, une petite touche délicate, ferrage en douceur. La première royale qui affiche un bon 40, piquée sur le bord, le ferrage était nécessaire !! Le jus se relance et les plombs ne tiennent plus départ sur le spot de nuit.

Deuxième session

Après juste 15 minutes de voiture, direction une jolie plage il parait bien fructueuse, bien que je n’ai touchée que peu de poissons sur cette dernière et essentiellement des roussettes ! Un sacré vent de 3/4 face, avec une vague de shore-break de 1.5m très cassante. D’office cela annonce des décrochés nombreux dans cette dernière. J’arrive lors de la fin du montant, deux cannes aux vers et la troisième avec du maquereau afin de trouver une raie.
Les touches aux vers sont nombreuses, les grisets sont bien présents et à toute distance ! Leur taille est plus élevée, ils passent tous les 20cm et sont quasi tous maillés. Ils sont néanmoins tous bien piqués, ils repartent tous sauf un de 33 qui restera avec moi sur le sable. La mer commence à descendre, les grisets sont parti, le maquereau n’a pas de succès et les petits congres de 40cm font la fête aux appâts. Je replie donc chargé comme un âne après avoir piqué une vingtaine de petit fouet.

Troisième session

Il est 3h, après le chargement de la voiture petite sieste obligatoire jusqu’à 5h30, heure de rechanger de spot afin de repartir traquer les royales. Tout comme la veille quelques grises sont présentes (tout en étant plus grosses 20-30cm) mais une seule maillée restera. Coup sur coup sur la fin de session, première touche bien marquée, et départ au frein petit combat dans le jus, une première de 33 opposera de la résistance mais s’échouera. Juste derrière rebelote, départ plein travers, ferrage, et une seconde de 35.
Juste derrière le jus se renforce. Il est temps de rentrer après ces trois petites sessions successives !

Au final bilan de ces trois sessions :
La première : 8 grises (dont 1 prélevée) et 1 royale
La seconde : 20 grises (dont 1 prélevée)
La dernière : 7 grises (dont 1 prélevée) et 2 royales

Thomas C.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire